FICHE E9






Compétence : Mettre la ponctuation et utiliser la typographie dans lÝargumentation.
Activité : Retrouver un texte de J.J.Rousseau extrait de Emile ou De lÝEducation. et autres exercices

Exercice 1 :


1) Le texte suivant, utilisé pour la fiche A6 a perdu toute ponctuation et le texte nÝa plus de paragraphe. Retrouvez la ponctuation et dégagez des paragraphes en justifiant votre choix.

2) Dans un paragraphe explicatif, justifier la pertinence de la ponctuation dans un texte argumentatif.

TEXTE DE ROUSSEAU


nous naissons faibles nous avons besoin de force nous naissons dépourvus de tout nous avons besoin d'assistance nous naissons stupides nous avons besoin de jugement tout ce que nous n'avons pas à notre naissance et dont nous avons besoin étant grands nous est donné par l'éducation cette éducation nous vient de la nature ou des hommes ou des choses le développement interne de nos facultés et de nos organes est l'éducation de la nature I'usage qu'on nous apprend à faire de ce développement est l'éducation des hommes et l'acquis de notre propre expérience sur les objets qui nous affectionnent est l'éducation des choses chacun de nous est donc formé par trois sortes de maîtres le disciple dans lequel leurs diverses leçons se contrarient est mal élevé et ne sera jamais d'accord avec lui-même celui dans lequel elles tombent toutes sur les mêmes points et tendent aux mêmes fins va seul à son but et vit conséquemment or de ces trois éducations différentes celle de la nature ne dépend point de nous celle des choses n'en dépend qu'à certains égards celle des hommes est la seule dont nous soyons vraiment les maîtres encore ne le sommes-nous que par supposition car qui est-ce qui peut espérer de diriger entièrement le discours et les actions de tous ceux qui environnent un enfant sitôt donc que l'éducation est un art il est presque impossible qu'elle réussisse puisque le concours nécessaire à son succès ne dépend de personne tout ce qu'on peut faire à force de soins est d'approcher plus ou moins du but mais il faut du bonheur pour l'atteindre quel est ce but c'est celui même de la nature cela vient d'être prouvé puisque le concours des trois éducations est nécessaire à leur perfection c'est sur celle à laquelle nous ne pouvons rien qu'il faut diriger les deux autres mais peut-être ce mot de nature a-t-il un sens trop vague il faut tâcher ici de le fixer la nature nous dit-on n'est que l'habitude que signifie cela n'y a-t-il pas des habitudes qu'on ne contracte que par force et qui n'étouffent jamais la nature telle est, par exemple I'habitude des plantes dont on gêne la direction verticale la plante mise en liberté garde l'inclinaison qu'on l'a forcée à prendre mais la sève n'a point changé pour cela sa direction primitive et si la plante continue à végéter son prolongement redevient vertical il en est de même des inclinations des hommes tant qu'on reste dans le même état on peut garder celles qui résultent de l'habitude et qui nous sont le moins naturelles mais sitôt que la situation change I'habitude cesse et le naturel revient l'éducation n'est certainement qu'une habitude or n'y a-t-il pas des gens qui oublient et perdent leur éducation d'autres qui la gardent d'où vient cette différence s'il faut borner le nom de nature aux habitudes conformes à la nature on peut s'épargner ce galimatias nous naissons sensibles et dès notre naissance nous sommes affectés de diverses manières par les objets qui nous environnent sitôt que nous avons pour ainsi dire la conscience de nos sensations nous sommes disposés à rechercher ou à fuir les objets qui les produisent d'abord selon qu'elles nous sont agréables ou déplaisantes puis selon la convenance ou disconvenance que nous trouvons entre nous et ces objets et enfin selon les jugements que nous en portons sur l'idée de bonheur ou de perfection que la raison nous donne ces dispositions s'étendent et s'affermissent à mesure que nous devenons plus sensibles et plus éclairés mais contraintes par nos habitudes elles s'altèrent plus ou moins par nos opinions avant cette altération elles sont ce que j'appelle en nous la nature

J.-J. ROUSSEAU, Emile ou de l'Education, livre premier, 1762.

Exercice 2 :


Retrouvez la ponctuation dans ces textes utilisés pour la fiche E4 :

Texte 1
pierre corneille lui-même présentait l'illusion comique en ces termes voici un étrange monstre le premier acte n'est qu'un prologue les trois suivants sont une comédie imparfaite le dernier est une tragédie et tout cela cousu ensemble fait une comédie epître préliminaire la structure enchâssée de la pièce est en effet d'une belle complexité


Texte 2
l'action pédagogique ne peut être efficace sans un perpétuel effort de renouvellement que de fois m'arrive-t-il de dire à des professeurs rajeunissez avec vos élèves quand vous êtes en face d'un texte I'eussiez-vous expliqué cent fois que cette cent unième explication soit encore la première abordez-le avec des forces fraîches et des yeux neufs il dépend de vous d'y découvrir à chaque lecture des intentions et des finesses que vous n'y avez pas encore soupçonnées
Pierre CLARAC, Inspecteur général des Lettres, l'enseignement du français.

Texte 3
cependant derrière la mère sanctifiée se presse la cohorte des magiciennes blanches qui mettent au service de l'homme les sucs des herbes et les radiations astrales grands-mères vieilles femmes aux yeux pleins de bonté servantes au grand c˙ur s˙urs de charité infirmières aux mains merveilleuses amante telle que Verlaine la rêve douce pensive et brune et jamais étonnée et qui parfois vous baise au front comme un enfant

Simone de BEAUVOIR, le deuxième sexe Il, Gallimard, 1949.

Texte 4
renan a écrit dans l'avenir de la science cette phrase où j'aimerais à ne voir qu'un enthousiasme irréfléchi de jeune homme tout fraîchement initié aux recherches scientifiques l'étude de l'histoire littéraire est destinée à remplacer en grande partie la lecture des ˙uvres de l'esprit humain cette phrase est la négation même de la littérature elle ne la laisse subsister que comme une branche de l'histoire
Gustave LANSON, avant-propos de l 'histoire de la littérature française
réédition Hachette, 1986

Texte 5
a l'élite est réservée encore à notre époque la compréhension de l'˙uvre d'art langagière et des discours théoriques de haut niveau le droit de penser en quelque sorte les essais politiques philosophiques religieux ouvrages de psychologie sont présents chez 36 % des possesseurs de livres on les trouve surtout chez les diplômés les cadres les étudiants les élèves et les Parisiens
Claudette ORIOL-BOYER à propos de la lecture: le parti pris de l'écriture

Texte 6
voilà et du coup le vieux toujours jeune et violent et frais continent de la poésie se déploie Au hasard I'lliade l'étincelant Hector s'élance à l'intérieur son visage est semblable à la rapide nuit il brille de l'éclat terrible de l'airain qui lui couvre le corps ses mains tiennent deux lances personne sauf un dieu n'oserait l'affronter quand il franchit la porte
Philippe SOLLERS La poésie invisible Le Monde 12 janvier 1995