FICHE E4






Compétence : Savoir intégrer une citation et soutenir une thèse ou une opinion;
Activité : Exercice sous forme de travaux dÝécritures à réaliser par groupes de deux puis seul pour la mise en forme.

Exercice 1


Observez attentivement la façon dont sont intégrées les citations dans les quatre textes.

l. « Inventer des mots nouveaux serait, selon Madame de Staël, « le symptôme le plus
sûr de la stérilité des idées ».
CIORAN, Aveux et anathèmes, Gallimard, 1987.

2. « Ceux qui dénoncent l'effondrement global du systèmé éducatif et, nostalgiques,
regrettent l'excellence culturelle de jadis se voient opposer des statistiques
irréfutables. Des experts leur rappellent qu'en 1930, par exemple, en France, « la
moitié des élèves quittaient l'école primaire à treize ans sans le certificat d'études
et seulement cinq pour cent d'une classe d'âge obtenaient le baccalauréat ». Ils
rappellent également qu'en 1914 «trente-cinq pour cent des conscrits étaient
pratiquement analphabètes » et qu'en revanche, les tests actuels de l'armée
montrent, depuis vingt ans une augmentation du niveau intellectuel des jeunes
Français. »
I. RAMONET, Le Monde diplomatique, Mai 1988.

3. « La culture est le lieu où plutôt que de se plier à des rites, les participants sont
conviés à inventer leur divertissement et à exprimer leurs propres idées. « La
culture, écrivait Jack Lang, alors qu'il était organisateur du festival de Nancy, est
un combat pour le droit de vivre, de vivre libre. »
T. ZELDIN, Les Français, Fayard, 1983.

4. « [Il y a] une désaffection pour le théâtre des jeunes spectateurs habitués à un réalisme de l'image cinématographique qui donne une reproduction en apparence fidèle du monde. Un élève de cinquième écrivait à ce propos: « Je n'aime pas le théâtre car presque tout le temps ça arrive dans la même pièce et on ne voit jamais la rue, moi je préfère le cinéma. »
J.-P. RYNGAERT, Le jeu dramatique en milieu scolaire, 1977
(Editions Universitaires, 1991).



Remplissez maintenant le tableau suivant :

AFFIRMATIONS

VRAI

FAUX


a) La citation est la reproduction exacte de ce qui a été écrit ou dit par un autre: auteur, personnage célèbre, personne dont le témoignage est intéressant.
   
b). La citation est toujours encadrée de guillemets.    
c). Le « deux-points » est obligatoire pour introduire des énoncés
rapportés au discours direct.
   
d). Le nom propre de l'auteur de la citation doit toujours être clairement
indiqué.
   
e). L'incise indique l'auteur d'un propos rapporté ou d'une pensée
rapportée.
   
f). La citation est toujours précédée d'une formule introductive qui
comporte le verbe « dire » ou « écrire ».
   

Exercice 2


Voici un extrait de l'article « Musée » de l'Encyclop˙dia Universalis:

Suspect, agressé, le musée essaie [...] de se transformer [...]. Certains musées s'efforcent de se disséminer dans la ville, de distribuer une partie de leurs collections à travers les rues, les usines. D'autres s'éloignent plus ou moins des villes, choisissent des sites remarquables et tentent de lier plaisir des ˙uvres, temps de vacances, jouissance de la nature... D'autres veulent remplacer le luxe par la neutralité afin de s'adapter à des manifestations divergentes: en 1973, Edward de Wilde imagine « le musée de l'avenir comme un hangar pourvu de tous les moyens techniques et non comme un monument », Harald Szeeman, en 1970, avait des rêves plus radicaux...
[Voici la citation d'Harald Szeeman :]

« Il n'y a pas encore de musées où les visiteurs puissent courir, ou se coucher, organiser leur espace selon leurs besoins, et améliorer tellement leur vie quotidienne que finalement l'art et la vie arriveraient à coïncider. »

G. LASCAUT, Article « Musée », Encyclop˙dia Universalis.

Rédigez la suite de l'article en intégrant la citation d'Harald Szeeman selon les trois modalités suivantes:

1)
Citation intégrale au discours direct avec formule introductive.
2) Fragment(s) de citation intégré(s) au fil du texte.
3 ) Citation intégrale ou fragment de citation avec incise.

Le travail de rédaction commencera dans les trois cas par la phrase suivante:

« Harald Szeeman, en 1970, avait des rêves plus radicaux ...

Exercice 3


Voici six textes numérotés de 1 à 6 et comportant chacun une citation. Lisez-les attentivement.

Texte 1
Pierre Corneille lui-même présentait L'illusion Comique en ces termes: « Voici un étrange monstre... Le premier acte n'est qu'un prologue, les trois suivants sont une comédie imparfaite, le dernier est une tragédie, et tout cela cousu ensemble fait une comédie » (Epître préliminaire). La structure enchâssée de la pièce est en effet d'une belle complexité.

Texte 2
L'action pédagogique ne peut être efficace sans un perpétuel effort de renouvellement. Que de fois m'arrive-t-il de dire à des professeurs: « Rajeunissez avec vos élèves. Quand vous êtes en face d'un texte, I'eussiez-vous expliqué cent fois, que cette cent unième explication soit encore la première. Abordez-le avec des forces fraîches et des yeux neufs. Il dépend de vous d'y découvrir, à chaque lecture, des intentions et des finesses que vous n'y avez pas encore soupçonnées. »
Pierre CLARAC, Inspecteur général des Lettres, L'Enseignement du français.

Texte 3
Cependant, derrière la mère sanctifiée se presse la cohorte des magiciennes blanches qui mettent au service de l'homme les sucs des herbes et les radiations astrales: grands-mères, vieilles femmes aux yeux pleins de bonté, servantes au grand c˙ur, s˙urs de charité, infirmières aux mains merveilleuses, amante telle que Verlaine la rêve:

Douce, pensive et brune et jamais étonnée,
Et qui parfois vous baise au front comme un enfant.

Simone de BEAUVOIR, Le Deuxième sexe Il, Gallimard, 1949.

Texte 4
Renan a écrit dans L'Avenir de la Science cette phrase où j'aimerais à ne voir qu'un enthousiasme irréfléchi de jeune homme, tout fraîchement initié aux recherches scientifiques: « L'étude de l'Histoire littéraire est destinée à remplacer en grande partie la lecture des ˙uvres de l'esprit humain. » Cette phrase est la négation même de la littérature. Elle ne la laisse subsister que comme une branche de l'histoire.
Gustave LANSON, Avant-propos de l 'Histoire de la littérature française
(réédition Hachette, 1986).

Texte 5
A l'élite est réservée, encore à notre époque, la compréhension de l'˙uvre d'art langagière et des discours théoriques de haut niveau, le droit de penser en quelque sorte: « Les essais politiques, philosophiques, religieux, ouvrages de psychologie, sont présents chez 36 % des possesseurs de livres. On les trouve surtout chez les diplômés, les cadres, les étudiants, les élèves et les Parisiens. »
Claudette ORIOL-BOYER, « A propos de la lecture: le parti pris de l'écriture », Adapt.

Texte 6
Voilà. Et, du coup le vieux toujours jeune et violent et frais continent de la poésie se déploie. Au hasard, I'lliade: « L'étincelant Hector s'élance à l'intérieur. Son visage est semblable à la rapide nuit. Il brille de l'éclat terrible de l'airain qui lui couvre le corps; ses mains tiennent deux lances. Personne, sauf un dieu, n'oserait l'affronter quand il franchit la porte. »
Philippe SOLLERS, « La poésie invisible », Le Monde, 12 janvier 1995.



Chaque citation entretient un rapport avec le propos du texte: chaque citation a donc une fonction. Quatre fonctions possibles de la citation, classées de A à D, vous sont proposées.

A. La citation sert à témoigner du savoir, de la culture ou des goûts de celui qui
l'emploie: fonction d'érudition.

B.
La citation sert à présenter une thèse que l'on dénonce parce qu'elle s'oppose à
celle que l'on défend: fonction polémique.

C.
La citation sert à illustrer la thèse que l'on soutient en la rendant plus, saisissante:
fonction d'illustration.

D.
La citation sert à prouver l'exactitude du commentaire que l'on fait. On se place
sous la garantie d'un auteur; c'est un argument d'autorité: fonction d'autorité.


Relisez attentivement les textes. Puis attribuez à chaque citation qu'ils contiennent la fonction qui lui revient.

Exercice 4


Lisez attentivement les deux citations qui illustrent deux conceptions du sport, la première datant du début du siècle, la seconde des années 80.

Citation 1
« Le sport ouvre à l'égard du caractère deux sources précieuses de perfectionnement. Il ne peut en effet s'accommoder ni du mensonge, ni du découragement. [...] Un sportif ne peut tricher utilement ni avec autrui ni avec soi-même; le chiffre et le fait sont là et leur relief brutal le rappelle au culte de la vérité. »
Pierre de COUBERTIN, Pédagogie sportive,Éditions Vrin.

Citation 2
« Enrégimentés, surentraînés, armés des matériels les plus performants, quelquefois manipulés par les hormones, certains sportifs ne vivent que pour le cliquetis des médailles: sport-guerre ? »
Joël de ROSNAY, Les chemins de la vie, Editions du Seuil, colL « Points »

Rédigez un paragraphe argumentatif sur l'évolution du sport (quinze lignes maximum) dans lequel vous intégrerez à votre gré tout ou partie des deux citations en vue d'étayer votre propos