FICHE A5








Compétence
:
Identifier les procédés décriture significatifs.
Activité : Travail à partir dun texte de Flaubert, extrait de Madame Bovary. Ce travail est à faire seul puis mise en commun des résultats par groupes de trois.

FLAUBERT : MADAME BOVARY


C'est à Yonville, où se sont installés Emma et son mari Charles Bovary, qu'ont lieu des comices agricoles, c'est-à-dire une réunion de tous les cultivateurs et éleveurs d'une région, donnant lieu à des concours entre agriculteurs. Voici un extrait du discours d'un conseiller de préfecture, M. Lieuvain, délégué par le Préfet pour le représenter. Ce discours est prononcé devant toute la population de la petite ville et de ses environs.


« Et qu'aurais-je à faire, messieurs, de vous démontrer ici l'utilité de l'agriculture ? Qui donc pourvoit à nos besoins ? Qui donc fournit à notre subsistance ? N'est-ce pas l'agriculteur ? L'agriculteur, messieurs, qui, ensemençant d'une main laborieuse les sillons féconds des campagnes, fait naître le blé, lequel broyé est mis en poudre au moyen d'ingénieux appareils, en sort sous le nom de farine, et, de là, transporté dans les cités, est bientôt rendu chez le boulanger qui en confectionne un aliment pour le pauvre comme pour le riche. N'est-ce pas l'agriculteur encore qui engraisse, pour nos vêtements, ses abondants troupeaux dans nos pâturages? Car comment nous vêtirions-nous, car comment nous nourririons-nous sans l'agriculteur? Et même, messieurs, est-il besoin d'aller si loin chercher des exemples-? Qui n'a souvent réfléchi à toute l'importance que l'on retire de ce modeste animal, ornement de nos basses cours, qui fournit à la fois un oreiller moelleux pour nos couches, sa chair succulente pour nos tables, et des ufs ? Mais je n'en finirais pas, s'il fallait énumérer les uns après les autres les différents produits que la terre bien cultivée, telle qu'une mère généreuse, prodigue à ses enfants. Ici, c'est la vigne; ailleurs, ce sont les pommiers à cidre; là, le colza; plus loin, les fromages; et le lin; messieurs, n'oublions pas le lin ! qui a pris dans ces dernières années un accroissement considérable et sur lequel j'appellerai plus particulièrement votre attention. »
Il n'avait pas besoin de l'appeler: car toutes les bouches de la multitude se tenaient ouvertes, comme pour boire ses paroles. Tuvache, à côté de lui, I'écoutait en écarquillant les yeux; M. Derozerays, de temps à autre, fermait doucement les paupières; et, plus loin, le pharmacien, avec son fils Napoléon entre ses jambes, bombait sa main contre son oreille pour ne pas perdre une seule syllabe. Les autres membres du jury balançaient lentement leur menton dans leur gilet, en signe d'approbation. [...]
« Continuez ! Persévérez ! n'écoutez ni les suggestions de la routine, ni les conseils trop hatifs d'un empirisme téméraire ! Appliquez-vous surtout à l'amélioration du sol, aux bons engrais, au développement des races chevalines, bovines, ovines et porcines ! Que ces comices soient pour vous comme des arènes pacifiques où le vainqueur, en en sortant, tendra la main au vaincu et fraternisera avec lui, dans l'espoir d'un succès meilleur ! Et vous vénérables serviteurs' ! humbles domestiques, dont aucun gouvernement jusqu'à ce jour n'avait pris en considération les pénibles labeurs, venez recevoir la récompense de vos vertus silencieuses, et soyez convaincus que l'Etat, désormais, a les yeux fixés sur vous, qu'il vous encourage, qu'il vous protège, qu'il fera droit à vos justes réclamations et allègera, autant qu'il est en lui, le fardeau de vos pénibles sacrifices ! »


Question 1

Pour définir le thème de ce discours, recopiez, dans la liste suivante, la proposition qui vous semble convenir le mieux à l'ensemble du texte:
- une description géographique de l'agriculture
- une critique des adversaires de l'agriculture
- un éloge de l'agriculture
- un inventaire des différents domaines de l'agriculture
- un compte rendu des activités des agriculteurs Justifiez votre réponse.

Question 2 :

Dégagez deux grands secteurs de l'agriculture évoqués dans ce texte.

Question 3 :

Choisissez le connecteur qui unit de la manière la plus cohérente la première à la deuxième phrase:

en effet, cependant, mais, car, or.


Question 4 :

Recopiez, parmi les propositions suivantes, la réponse qui conviendrait le plus exactement à la question posée dans la première phrase:
- parce que cela n'a pas d'importance
- parce que vous en etes déjà convaincus
- parce que l'agriculture est inutile
- parce que ce n'est pas le sujet de mon discours Justifiez votre réponse

Question 5 :

Le deuxième paragraphe est essentiellement descriptif. Relevez, en citant le texte, deux indices qui caractérisent habituellement le texte descriptif.

Question 6 :

Relevez, dans le troisième paragraphe, au moins trois noms qui font partie du champ lexical évoqué par la définition précédente.

Question 7 :

Par l'expression « arènes pacifiques » I'orateur veut-il encourager:
I'affrontement, la rivalité, la coopération, I'entraide, le défi ?
Relevez le nom qui convient et justifiez votre réponse.

Question 8 :

Dans le dernier paragraphe, les points d'exclamation soulignent des nuances différentes. Indiquez-les et citez un exemple tiré du texte pour chaque nuance.

Question 9 :

Identifiez trois procédés d'écriture par lesquels s'expriment la forte conviction de l'orateur et sa volonté de la communiquer à l'auditoire.

Question 10 :

« Il n'avait pas besoin de l'appeler » . A qui peut-on attribuer cette remarque ? Choisissez dans la liste suivante:
M. Lieuvain, les messieurs du jury, le narrateur, les agriculteurs.

Question 11 :

Par quelles mimiques se mesure l'effet du discours sur l'auditoire ?